Se détendre et tout évacuer avec les dramas Coréens sur Netflix

Épuisée après une journée bien remplie entre les obligations familiales, les courses, le ménage (surtout quand on n’est pas aidé !), les devoirs des enfants et tout et tout ? Et si on s’accordait une pause romantique ? Découverte et plongée au coeur des dramas Coréens ces séries de 15 à 25 épisodes qui vous prennent aux tripes et vous font sortir les mouchoirs…

dramas coréens

Les dramas coréens : un genre bien spécifique

Conçus au départ pour s’évader dans un pays où la compétition était (et est encore, je crois) permanente.

Les dramas sont des séries souvent romantiques et très prenantes permettant de s’évader le temps des 45 à 60 minutes de l’épisode, durée moyenne.

Avantage : la majorité à qu’une seule saison. Rien à avoir avec les soaps séries américaines et françaises.

L’avantage pour nous occidentales, c’est le dépaysement complet. D’autant qu’aucun n’est postsynchronisé et donc que tout est sous-titré laissant les voix originales, les intonations et le véritable jeu d’acteur qui est, il faut le dire, inreproduisible surtout dans les moments d’intenses émotions.

Partir en voyage pour 15 à 20 épisodes dans un autre univers

À chaque nouvelle série, on est happée par un nouvel univers qui va nous emmener loin de ce que l’on connaît.

Les dramas sont joués la plupart du temps par des acteurs faisant des films, d’où la très grande qualité des jeux d’interprétation. L’action se déroule pour les plus urbains dans le Séoul contemporain. C’est un véritable voyage à tous les niveaux : 

  • Le décor
  • Les us et coutumes qui transpirent tout au long des séries comme le respect de la hiérarchie, des traditions et des générations
  • L’aspect culinaire : on aimerait s’asseoir avec eux pour manger !
  • Les sentiments et cette grande pudeur qui n’existent presque plus chez nous et qui ont beaucoup été remplacés par la vulgarité

Un véritable métier qui atteint des sommets aujourd’hui

Les séries coréennes sont tournées depuis 30 ans. Il y a un véritable savor faire allié aujourd’hui à des moyens très importants. Moyens financiers (certaines actrices sont payées de véritables fortunes), moyens techniques (beaucoup de séries disposent d’effets spéciaux hollywoodiens), moyens scénaristiques (une véritable qualité à tous niveaux).

De nombreux genres existent et on peut donc facilement choisir ceux qui nous intéressent :

  • Sageuk : dramas historiques dont beaucoup se passent à la période Joseon
  • Séries basées sur l’aspect militaire Nord / Sud
  • Séries basées sur des personnages contradictoires
  • Séries policières, science-fiction… faites votre marché !

Avantage : la majorité n’ont qu’une seule saison. Rien à avoir avec les soaps séries américaines et françaises.
mon amour venu des étoiles

Netflix : avalanche de dramas sur votre profil

Alors si vous avez déjà eu la curiosité d’en regarder un, Netflix va tout simplement vous proposer une offre pléthorique !

Nombreux sont ceux de la chaîne SBS, la première à ce niveau en Coréen, on trouve même des productions locales Netflix.

Là où on peut dire que le service ne se moque pas de nous, c’est que nombreux sont ceux qui ont été primés : Crash Landing On You par exemple, qui a beaucoup marqué les coréens du Sud car l’action se passe au nord, qu’ils ignorent complèment (bien que Seoul soit seulement à 40km de la frontière démilitarisée !!!!). Pour les choisir je fais appel au site CineDramas.TV, le blog de Johanna mordue de ces séries. Elle est française d’origine asiatique.

Blog de Johanna

Mon amour venu des étoiles : celui du moment

Alors je suis rendu à la moitié de My love from the Stars (mon amour venu des étoiles en français).

J’ai été prise d’une envie folle de le voir après la première partie (sans spoil) de l’article de Johana dessus.

L’actrice que je connaissais déjà Jun-Ji-hyun m’a décidé à démarrer.

Et là je dois dire que cette série ne m’a pas déçu. Elle est plutôt légère, et franchement c’est un véritable bol d’air après la journée « Maman » complète de se regarder 2 bons épisodes après 10 heures avant de s’endormir.

Pour commencer et mettre un pied dedans je dirais même que c’est le bon modèle. Alors : à vos télécommandes !